Bienvenue, welcome, bienvenido…

« Sollex c’est ce chanteur fluet et fluent, atteint de schizophrénie musicale. Entre chansons, folk et rock’n roll son cœur balance.

Il aurait pu finir banquier sédentaire ou cadre à la dérive au milieu de buildings d’un sombre quartier d’affaires en béton, mais non, il a mal tourné. Créatif. C’est un « véritable artiste » comme l’écrivait Claude Lemesle dans sa préface du premier album de Sollex.

Sous une tignasse qui n’a d’égal que son énergie électrique sur scène, Sollex arbore de grosses lunettes noires. Il y a du Buddy Holly dans sa nonchalance, du Elvis Costello dans sa voix et beaucoup de lui-même dans ses chansons !

Comme ses pairs, Dutronc, Fersen ou Katerine, il plane avec une superficielle insouciance sur son époque, avec un regard distrait, léger voire poétique.

Après « Chansons en roue libre… » (2015), Sollex revient avec ses musiciens The Radiators, pour un nouveau compact disc intitulé « Yes You Can ». Cette ode non-partisane évoque déjà la nostalgie d’une période lointaine, celle où l’on pensait que voter servait à quelque chose, et pas seulement à quelques uns d’entre nous. Dans le clip « Yes You Can », Sollex salue toutes les actions citoyennes et associatives qui donnent un peu de sens au quotidien, et sèment des petits moments de bonheurs si vite oubliés.

Au fait, « Bienvenido » ça veut dire « Bienvenue » en espagnol… »

Jean-philippe Manœuvre-à-peu-près.