Espace Pro

Biographie

Originaire de Normandie, Romain Lefrançois écoute Higelin, Elvis Presley, Philippe Katerine et Radiohead, mais pas que… Avant d’être l’auteur-compositeur-interprète plus connu du petit public que du grand, il use un temps son costard du côté de la Défense.
Un matin, le regard perdu dans le fond de café d’un gobelet en plastique, il décide de rouler sa bosse sous le pseudo de Sollex qu’il choisit en souvenir de son grand-père et de son père, tous deux adeptes du célèbre vélomoteur Made in France.
Trente ans plus tard, il le customise et lui ajoute deux « ailes » : symboles d’évasion plus musicale que fiscale. Sollex, multi-instrumentiste et artiste-entrepreneur, produit un premier album en collaboration avec Laurent Baron : Chansons en roue libre… (La Cave De Disques/Rue Stendhal), voit le jour en 2015.

Quinze titres tranches de vie qui concluent avec légèreté, légerté et ironie les premières années de cette aventure. Ce premier album connait un succès d’estime sous le regard et les encouragements bienveillants des « spécialistes » de la chanson : Album Sélection du Prix Georges Moustaki, Francofans, Nos Enchanteurs, Les chroniques de Mandor, Le Centre de la Chanson (coup de coeur), etc.

Fort de cette expérience discographique et de nouvelles rencontres, Sollex entame un virage artistique avec le nouvel album “Yes You Can”, accompagné par Laurent Baron à la batterie, Rémi Liffran à la basse et Olivier Le Gall à la guitare, qu’il baptise pour l’occasion : The Radiators en référence à sa guitare, une Godin Radiator © qui l’accompagne à chaque concert !

En parallèle, Sollex ouvre son horizon créatif à l’occasion des ateliers de Claude Lemesle qu’il fréquente depuis 2014 ou encore des Rencontres d’Astaffort (édition 2015 sous le parrainage d’Oldelaf). C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il devient le musicien de Cécile Hercule (ex-clavier de Mickey3D) qui sort fin 2016 son nouvel album « Bonne Conscience » (Baboeup/Autre Distribution).

Enfin, depuis 2014, il encadre des projets de création et de sensibilisation à l’écriture : en milieu scolaire, comme avec la classe APAC du collège Gabriel Fauré (Paris XIII), mais également auprès des détenus de la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis, en compagnie de Christophe Sigognault (alias Shérif), auteur, comédien et MC du groupe R’N’Vin.

C’est dans des studios de répétitions à Paris que Sollex rencontre le batteur Laurent Baron (Triple Talk, Cochise, Alcide, Pierre Delmas…) et le bassiste Rémi Liffran (Les cahiers d’Auré, Ryadh…).

Entre 2012 et 2014, Sollex est soutenu par les dispositifs Créteil en Scène et Evolusons pour bénéficier du coaching scénique dispensé par Daniel Beaussier (Directeur EDIM), Mônica Passos ou encore François Rosztein (Directeur Conservatoire de Villejuif).

A l’occasion de la sortie de Chansons en roue libre… en Mai 2015, Sollex co-écrit le clip video de Coquillage et Nutella réalisé par François Bezaud et organise un concert parisien filmé par l’équipe de Damien Saugues au Zèbre de Belleville.

Le premier album Chansons en roue libre… est retenu comme Coup de Coeur par le Centre de la Chanson et fait partie des 20 albums présélectionnés pour le Prix Georges Moustaki 2015.

En playlist dans le réseau des radios Quotas et avec quelques passages sur des émissions spécialisés en chanson (La prochaine fois je vous le chanterai – France Inter), le premier album de Sollex connait un succès d’estime qu’il défend sur scène à l’occasion de nombreux concerts et rencontre ainsi le tourneur et développeur d’artistes Arttitudes (Nantes).

Les chansons évoluant vers une veine plus rock, Sollex s’engage dans un nouveau virage en compagnie de ses musiciens de scène et d’invités spécifiques pour la réalisation de ces nouveaux titres. Dans ce nouveau contexte, Sollex est accompagné par le dispositif “Voulez-vous coacher avec moi ?” de l’ACP Manufacture Chanson (Paris) et bénéficie du coaching des intervenants comme Eric Guilleton (Saravah), Véronique Lortal, Tristan Haspala ou encore David Barat (Bellevue Music).